Le Fam'Lab

20 mai 2019
L’équipe du Fab Lab aux petits soins de Tawukt, le petit robot issu du projet Fab Lab

Tawukt, le petit robot dévoilé à la Fête du jeu de Bovel

Samedi, le service animation du centre social et culturel Chorus organisait la 7e édition de la Fête du jeu. L'occasion pour Tawukt, le petit robot de faire ces premiers pas en société.

Samedi, à l'invitation du service animation famille du centre social et culturel Chorus et des membres de l'association ludothèque Le coffre à jouer, toutes les générations étaient conviées à relever des défis en tout genre, et à découvrit le large échantillon des jeux de la ludothèque. Jeux d'éveil et de découverte pour les tout-petits, glissade sur un tapis, jeux de société et de construction pour les plus grands, des ateliers numériques étaient également proposés par Lucas Guillet, animateur à la cyber-base. « Contrairement à la précédente édition qui avait mobilisé plusieurs centaines d'enfants, cette année, nous n'avons pas eu recours aux intervenants extérieurs », indique Sarah Vany, du service animation collective famille, qui ne cachait pas sa déception face à la faible mobilisation.

Apparence humaine

Clôturant cette journée d'animation, l'inauguration du robot, dénommé Tawukt, issu du projet Fab Lab (laboratoire de fabrication), a tout de même retenu l'attention des visiteurs, Sébastien Lutz, alias Professeur Lutz, animateur à Familles rurales, et l'artiste plasticienne Mari Gwalarn, sont longuement revenus sur le processus de fabrication. La réalisation de Tawukt a en effet duré un an, au cours de divers ateliers. « Commencer en juin 2018, la réalisation de ce personnage, n'a rien de fictif. Il a fallu définir et réaliser la structure, exclusivement réalisée en matériaux recyclés, donner forme au robot, en lui donnant une apparence humaine, en moulant le visage et les mains. Il fallait également coudre les vêtements et enfin concrétiser toute la partie technologie pour le rendre mobile et lui donner la parole », expliquent les deux artistes.

À la fin de la présentation, Sébastien Lutz a remis symboliquement les clés de Tawukt à Joël Sieller, président de Vallon de Haute Bretagne Communauté, et à Michèle Motel, vice-présidente en charge de !'Enfan­ce et de la jeunesse. Il est toujours possible de faire la connaissance de Tawukt au centre social et culturel Chorus, à Val­d'Anast.

Ouest France